mardi 4 décembre 2012

Lettre à la RATP/Letter to the RATP


En français : 

(English translation below)

Cher RATP,

J'imagine qu'un agent RATP pensait qu'il serait une idée sympa d'ajouter de la musique aux annonces de nom de station, sur la ligne de tramway T3. Bien que j'applaudis cette initiative de tenter de rendre le système des transports en commun à Paris une expérience plus agréable, permettez-moi de vous expliquer pourquoi cette initiative en particulier est un échec.

Prendre les transports en commun à Paris est une expérience tellement désagréable, que je fais de mon mieux pour l'éviter autant que possible. Dans la mesure du possible, je préfère marcher, courir, ou prendre mon vélo, pour aller à ma destination. Lorsqu'il pleut, je suis contrainte de choisir entre me faire tremper à vélo, ou prendre le tramway. Ces jours-là, je monte dans le train avec les autres Parisiens. Plus de places assises, des poussettes multiples, des visages fermés (que l'on comprend aisément), des pickpockets et voleurs (je me suis effectivement fait piquer mon téléphone sur la T3) sont les joies que j'anticipe ces jours-là. Jusqu'à dernièrement, j'arrivais à me réconforter (me mettre sous calmants, si vous préférez) en écoutant mes chansons préférées sur mon baladeur mp3. Les voix apaisantes des mes chanteurs favoris m’emmenaient dans un autre monde, où je pouvais temporairement oublier les déficiences hygiéniques de mes co-voyageurs. J'observe qu'une grande majorité de passagers a également opté pour cette thérapie, des écouteurs étant présents dans la plupart des oreilles.

Cependant, ce matin, ma rêverie musicale a été brutalement interrompue par la musique beuglante sur les haut-parleurs du train, pendant les annonces des noms des stations. La cacophonie de ce son de mauvaise qualité, mélangé avec ma propre musique, me donne envie de sortir du train, me tourner vers le ciel, lâcher un hurlement perçant, et commencer à courir comme Forrest Gump, me distançant du tramway, du métro, de la tour Eiffel, et du reste de Paris, voyageant vers la campagne, les annonces cacophoniques devenant une mémoire distante et vague.

Alors, s'il vous plaît, ne mettez pas de la musique sur les haut-parleurs pendant les annonces. Une simple voix lisant le nom de la station est parfaite.

Merci de votre temps.



In English:



Dear RATP,

I imagine that an RATP staff member thought it would be a nice idea to include music along with the station announcements, on the tramway line T3.  While I applaud the effort in attempting to make the public transportation system in Paris a more pleasant experience, please allow me to explain why this particular attempt has failed.

Riding the metro and tramway lines in Paris is such an unpleasant experience, that I attempt to avoid this whenever possible.  I prefer to walk, run, or bike whenever possible, to get where I need to go.  On rainy days, I have the unfortunate choice of being soaked on my bicycle, or taking the tramway.  On these days, I enter crowded trains with the rest of Parisiens.  Standing room only, multiple strollers, understandably unsmiling faces of other passengers, pickpockets and thieves (I did have my phone stolen on the T3) are what I look forward to on these days.  Up until recently, I was able to console (sedate, if you will) myself, by listening to my favorite tunes on my mp3 player.  The soothing voices of my favorite singers take me to another place, where I can temporarily forget the hygienic deficiencies of my travelling neighbors.   My observation is that a large majority of passengers have opted for this form of transportation therapy, as headphones and earbuds are present in the ears of most passengers I see.

On a few recent occasions such as this morning, my musical reverie has been abruptly interrupted with the blaring music on the loudspeakers in the train, during the station announcements.  The cacophony of this poor quality sound mixing with my own music makes me want to exit the train, open my mouth to the sky, release a piercing scream, and start running like Forrest Gump, leaving the tramway, the metro, the Eiffel Tower, and the rest of Paris behind me, as I journey to the countryside, the cacophonous station announcements becoming but a vague and distant memory.

So please, do not play music on the speakers during the station announcements.  A simple voice reading the station name is perfect.

Thank you for your time.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire